Rechercher
  • Vincent Manglano

Petit dictionnaire des Paraphilies

(cette liste est non exhaustive car la seule limite pour une Paraphilie est l’imagination) :


Acrotomophilie

L'acrotomophilie est une paraphilie dans laquelle une personne souhaite avoir des relations sexuelles avec un partenaire amputé, étymologiquement donc, qui est attiré par un partenaire ayant un membre coupé.


Asphyxiophilie

L’asphyxiophilie ou asphyxie érotique est le fait de priver le cerveau d’oxygène afin d’éprouver un plaisir sexuel particulier. On peut soit le faire subir à un partenaire soit se l’infliger à soi-même. C’est une pratique connue également sous le nom jeu du foulard. La pendaison, la strangulation ou le simple fait de retenir sa respiration sont des actes qui appartiennent à cette paraphilie (nom contemporain pour perversion et qui peut être traduit par : aimer à côté).

Ce qui est recherché c’est une sensation de suffocation qui donne une impression nette de vertige et l’impression de tutoyer la mort. Le sujet sait qu’il prend un risque et c’est cela qui crée l’excitation sexuelle, d’autant plus que la raréfaction de l’oxygène entraîne un état de transe qui augmente les sensations lors de la montée orgasmique.


Bestialité

La bestialité est une pratique sexuelle considérée comme une perversion qui consiste à

éprouver une grande excitation à pratiquer sa sexualité en présence d’animaux qui observent (ne pas confondre avec Zoophilie).


Bondage

Le bondage est un comportement sexuel humain qui consiste à ligoter son partenaire, dans le cadre d'une relation de soumis/domination.

Le bondage s'appuie sur un certain nombre de fantasmes qu'il met en scène, et qui peuvent se référer à des supplices anciens, tels que les techniques de ligotage utilisées au Japon appelé couramment shibari (hojōjutsu), ou tels que les différentes formes de crucifiement.


Candaulisme

Le candaulisme est une pratique sexuelle considérée comme une perversion simple qui consiste à éprouver une grande excitation à partager sa compagne avec un autre homme.

Cette pratique est surtout masculine mais le terme s’utilise aussi quand il s’agit d’une femme aimant regarder son partenaire avec une autre femme. Le terme s’emploie également lorsqu’une femme ou un homme a des relations sexuelles avec plusieurs hommes ou femmes sous le regard consentant du partenaire.

Il est important de noter que pour qu’il y ait candaulisme véritable il ne doit pas y avoir de réciprocité, sinon il s’agit d’échangisme.


Choréophilie

Le fantasme de choréophilie est l’excitation sexuelle ressentie à la vue ou à l’évocation de la danse. Ce fantasme peut aller des petits rats de l’Opéra en tutus et petits chaussons à des danses plus spécifiquement teintées d’érotisme comme la danse du ventre, la salsa ou le zouk.

Il est à noter que ce fantasme est plutôt voyeur et qu’il s’agit plus de contempler (ou de surprendre) des corps en train de danser que de danser soi-même.

C’est un fantasme plus particulièrement masculin.


Clystérophilie

La clystérophilie (appelée également klysmaphilie) est une attitude sexuelle qui consiste à utiliser un liquide dans les orifices (anus, sexe, colon). Il s’agit d’une paraphilie qui suppose une fascination pour les lavements. Les clystérophiles sont des personnes qui vivent leur obsession sexuelle souvent en secret et recherchent souvent des personnes ayant les mêmes prédominances sexuelles qu’eux.

Cette paraphilie est autant féminine (plutôt lors de masturbations) que masculine. On retrouve également cette pratique chez les homosexuels (hommes comme femmes).


Coïtobalnéisme

Le coïtobalnéisme est le fantasme de faire l’amour dans l’eau que ce soit dans la mer, une rivière ou plus simplement dans une baignoire ou sous la douche. Cependant il ne faut pas confondre le coïtobalnéisme avec l’ondinisme qui est une fascination pour les personnes évoluant nues dans l’eau et par extension une perversion liée aux liquides et principalement, l’urine.

Ce fantasme est autant masculin que féminin.


Coprolalie

En psychopathologie la coprolalie est associée à la maladie de Gilles de la Tourette qui est une maladie classée dans les comportements à caractère psychotique. La coprolalie est un tic vocal amenant à dire des mots grossiers à caractère souvent sexuel. Mais, au-delà de l’aspect psychopathologique on peut placer la coprolalie dans les comportements sexuels dans la mesure où l’émission de mots grossiers amène à augmenter le désir sexuel voire à être la condition sine qua non d’un rapport sexuel jugé comme abouti par les partenaires.


Coprophilie

La coprophilie, également et plus communément nommée scatophilie, est une paraphilie impliquant un plaisir sexuel pour les excréments (manger les siens durant la relation sexuelle ou ceux du partenaire).


Dysmorphophilie

La dysmorphophilie est l’excitation sexuelle ressentie à la vue ou à l’évocation de dysfonctionnements physiques. Cela va de la fascination pour le port de prothèse, à l’amputation (acrotomophilie), ou à l’attrait pour les personnes handicapées (handiphilie), naines (nanophilie) ou obèses (obésophilie).

La dysmorphophilie est une paraphilie qui est classée dans les perversions à caractère morbide.

Elle concerne majoritairement des hommes.

On peut citer ici l’apotemnophilie qui est le besoin de subir une amputation. Mais il ne s’agit pas d’une paraphilie mais d’un fort trouble neurologique lié à une problématique d’identité corporelle.


Echangisme

L’échangisme est une pratique sexuelle qui consiste pour deux couples à échanger temporairement son partenaire, pendant les différentes phases du rapport, en vue d’une relation socio-sexuelle.

Toutefois des nuances sont parfois apportées s’il y a permutation et pénétration en dehors du partenaire « régulier » (échangisme dit « vrai »), des attouchements à quatre (mélangisme) ou une relation à proximité aussi connu sous le terme "côte-à-côtisme".


Emétophilie

L’émétophilie est une Paraphilie dans laquelle un individu est sexuellement excité par la pratique ou la vue du vomi.


Exhibitionnisme

L’exhibitionnisme est un comportement par lequel un individu expose les parties intimes de son corps à une ou plusieurs autres personnes dans une situation — par exemple un endroit public — où ces parties intimes ne sont normalement ou habituellement pas exposées.


Exobiophilie

L'exobiophilie est une paraphilie dans laquelle un individu est sexuellement attiré par des extraterrestres.


Fétichisme des sous-vêtements

Le fétichisme des sous-vêtements est l’attrait érotique qu’une personne peut ressentir à la vue, à la présence ou à l’évocation de sous-vêtements. Ce fétichisme étant surtout masculin, on parlera plus volontiers des dessous féminins que des boxers, des tee-shirts ou des chaussettes masculines. La plupart du temps les adeptes de cette paraphilie aiment les dessous déjà portés et au-delà des sous-vêtements (culottes, bas, chaussettes, soutien-gorge, nuisette…) on peut retrouver chez les mêmes personnes un fort attrait sexuel pour les tampons et serviettes hygiéniques (déjà portés !).

Le fétichiste du sous-vêtement éprouve la plupart du temps un fort émoi en présence des objets de son culte (plus le sous vêtement aura été porté longtemps et plus l’excitation est grande). Il peut également se masturber en se frottant avec le sous vêtement en question.

Comme dans toutes perversions sexuelles, l’attrait de l’interdit joue beaucoup dans l’excitation ressentie.


Frotteurisme

Le frotteurisme est considéré comme une paraphilie. Il s’agit de situations principalement vécues dans des lieux publics (métro, concerts, files d’attente…) où un individu cherche à se frotter contre d’autres afin d’éprouver des sensations sexuelles pouvant aller jusqu’à la jouissance. La plupart des « frotteurs » sont des hommes et les victimes des femmes non consentantes. La « jouissance » du frotteur est souvent due au fait que sa victime n’a même pas conscience sur le moment de l’acte qui lui est infligé.

Le frotteurisme est un phénomène très citadin puisqu’il est difficile de s’adonner à cette paraphilie dans les campagnes ou les lieux isolés.


Gérontophilie

La gérontophilie est une paraphilie. C’est l’attirance sexuelle d’une personne considérée comme jeune envers une personne beaucoup plus âgée qu’elle.

Deux variantes de cette paraphilie existent : l’aphamégamie qui est l’attirance sexuelle d’une jeune femme pour un homme plus âgé et la matrolygnagnie qui est l’attirance sexuelle d’un jeune homme pour les femmes plus âgées.


Gloryhole

Le gloryhole est un trou fait dans un mur afin d’observer une personne se masturbant ou ayant des relations sexuelles. C’est une variante du trou de serrure par lequel on découvre l’acte sexuel lorsqu’on est enfant ou adolescent. Il s’agit donc d’une pratique voyeuriste. Mais le gloryhole est également un trou permettant l’insertion d’un pénis afin d’avoir un échange sexuel avec la personne qui est de l’autre côté de la cloison (et que l’on ne connait pas la plupart du temps !).

Le gloryhole est donc une pratique sexuelle précise qui peut donner libre cours à des fantasmes.

Cette pratique existe dans des lieux précis comme certains clubs libertins ou sadomasochistes.

On peut également trouver des dispositifs avec plusieurs gloryholes dans une même cloison.


Infantilisme

L’infantilisme est une paraphilie dans laquelle un adulte aime à jouer à être un enfant lors des rapports sexuels avec son (ou sa) partenaire. On utilise pour cette paraphilie le terme d’AdultBaby ou AB. On parle aussi de LittleBoys ou LB et de LittleGirls ou LG.

Porter des couches, vouloir être langé et talqué, faire ses besoins dans sa culotte, boire au biberon, être fessé… Toutes ces attitudes correspondent à un besoin d’infantilisation durant les pratiques sexuelles. Il est à remarquer que dans cette paraphilie le seul fait d’être langé et changé par exemple constitue l’acte sexuel et détermine la situation orgasmique.

Un infantiliste n’inverse pas les rôles. Il tient à rester le bébé et à être traité comme tel.

Cette paraphilie est largement plus masculine que féminine (20 hommes pour une femme).


Maïeusophilie

La maïeusophilie est l’attirance sexuelle pour les femmes enceintes. C’est une attitude fétichiste considérée comme une paraphilie simple. Elle peut être accompagnée d’une attirance pour la lactation (lactiophilie) ou pour les étapes de la grossesse, notamment l’accouchement.

La maïeusophilie est une paraphilie assez typiquement masculine.


Nécrophilie

La nécrophilie (également nommée thanatophilie ou nécrolagnie) est une attirance sexuelle pour les cadavres. Elle est classifiée en tant que paraphilie dans le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV).


Odaxelagnie

L’odaxelagnie est une paraphilie. Au cours d’un acte sexuel une personne mord son partenaire ou est mordue par lui. Cette morsure a pour effet d’augmenter l’excitation sexuelle et elle peut être plus ou moins intense. Les morsures peuvent s’effectuer sur différentes parties du corps mais le plus fréquemment elles se font sur les bras, les épaules, les mains ou les fesses. Ces morsures peuvent ensuite être exhibées comme des marques d’affection (un peu comme les suçons) et avoir la même valeur que des tatouages. Il est à noter que dans certains cas l’odaxelagnie peut remplacer complètement le rapport sexuel.


Pédophilie

La pédophilie est recensée parmi les paraphilies.

Sont considérés comme pédophiles les adolescents ou les adultes qui se sentent attirés sexuellement par des enfants qui n’ont pas atteint la puberté. La pédophilie existe dans tous les milieux socio-culturels, en France comme dans n’importe quel autre pays.


Saliromanie

La saliromanie est l’attirance sexuelle obsessionnelle pour la saleté et plus particulièrement pour les personnes sales. Cette perversion est de même nature que la salirophilie qui nuance cette paraphilie par le fait d’avoir un plaisir érotique en voulant voir essentiellement son partenaire sali, avili ou détruit devant ses yeux.

La saliromanie est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Et on entend souvent dans les cabinets de sexothérapie, des femmes avouer leur attirance pour les SDF.


Sitophilie

La sitophilie concerne tous les jeux sexuels effectués autour de l’alimentation. C’est une pratique qualifiée de fétichiste et qui a des variantes infinies. La nourriture peut être utilisée dans son caractère solide et pénétratif (concombre, banane, courgette, frites, cornichons, saucisses…) ou liquide pour enduire le corps (chocolat, miel, crèmes diverses, lait…). La nourriture est soit utilisée comme excitant sexuel et n’est pas mangée durant l’acte. Soit le fait de manger des aliments frottés contre le corps et empreints de sécrétions et c’est ce qui provoque l’excitation.

La sitophilie est une pratique qui concerne autant les hommes que les femmes et autant les hétérosexuels que les homosexuel(le)s.


Urolagnie

L’urolagnie (ou urophilie) est l’excitation sexuelle provoquée par l’urine ou la miction. Dans ces pratiques tous les jeux avec l’urine sont envisagés que ce soit se faire uriner dans la bouche (douche dorée) sans contacts sexuels (urophagie), d’uriner sur quelqu’un ou d’observer quelqu’un le faire.

L’important est la présence du liquide dans une situation sexuelle.

Le fantasme urolagne est très masculin mais comme les femmes aiment à y participer en tant que« pisseuses » on peut dire qu’elles aiment cela elles aussi.

On peut citer aussi les « soupeurs » qui sont des hommes aimant boire l’urine d’autres hommes, notamment dans les pissotières.


Voyeurisme

Le voyeurisme est un comportement basé sur l'attirance à observer l'intimité ou la nudité d'une personne ou d'un groupe de personnes dans des conditions particulières en cherchant à y éprouver une jouissance et/ou une excitation. Les pratiques voyeuristes peuvent prendre plusieurs formes, mais leur caractéristique principale est que le voyeur n'interagit pas directement avec son sujet, celui-ci ignorant souvent qu'il est observé.


Xénophilie

La xénophilie est l’attirance pour une personne étrangère à sa culture et à son milieu socioprofessionnel.

Par extension c’est également le fantasme de faire l’amour avec un(e) inconnu(e)

n’appartenant ni à sa nationalité, sa couleur de peau ou sa religion.

Le terme de xénophilie est l’exact opposé de la xénophobie.

Ces fantasmes concernent aussi bien les femmes que les hommes.


Zoophilie

La zoophilie est une paraphilie dans laquelle un animal est l'objet du désir et un partenaire sexuel.



Si vous vous retrouvez dans ces listes cela ne veut pas dire que vous êtes un pervers ou un paraphile, je vous invite à consulter mon précédent post pour pouvoir déterminer la frontière avec le fantasme.




Liste de ces paraphilies inspirés des travaux de mon Maître et Formateur : Alain Héril, psychanalyste et sexothérapeute


16 vues

LE CABINET

MES HORAIRES

ME CONTACTER

  • White Facebook Icon
  • LinkedIn Social Icône

© 2006 Sexothérapie Bordeaux - Vincent Manglano  - Sexothérapeute Bordeaux -  Thérapie de couple Bordeaux - Thérapie Individuelle Bordeaux - Sexologue Bordeaux - Siret 492 366 661 00022